La géobiologie d'Anthony

Les outils du géobiologue

Outils géobiologue

Que ce soit pour l’habitat, l’entreprise ou le terrain, le géobiologue utilise les mêmes outils de travail. Pendule, antenne de Lecher ou appareils de détection homologués, quels sont les accessoires indispensables pour effectuer un diagnostic géobiologique de qualité ? Comment fonctionnent-ils ? Voici la panoplie du géobiologue moderne.

Géobiologie : ondes, champs électromagnétiques et électricité

Hautes fréquences : l’acoustimètre

Les outils du géobiologue, hautes fréquences (3G, 4G, 5G)

Les ondes électromagnétiques hautes fréquences sont des ondes qui proviennent, entre autres, des antennes-relais de téléphonie mobile (2G, 3G, 4G, 5G), des téléphones portables, du Wi-Fi, des téléphones sans fil DECT, des fours à micro-ondes, du Bluetooth, des objets connectés, des babyphones, des consoles de jeux, etc.

On détecte ces ondes grâce à des appareils homologués et calibrés. Il en existe plusieurs sur le marché et ils s’achètent chez des revendeurs spécialisés. Leurs prix varient entre 115 euros et 450 euros en moyenne. Grâce à ces appareils, le géobiologue est capable, par exemple, de localiser une box internet en fonctionnement derrière le mur de votre voisin. Cette solution peut vous éviter de dormir la tête collée sur son routeur et ainsi avoir un meilleur sommeil.

Les détecteurs de hautes fréquences sont très utiles aussi pour connaître précisément les valeurs d’exposition aux ondes électromagnétiques auxquelles votre corps est soumis. Lors d’un diagnostic de votre habitat ou de votre entreprise, le géobiologue fait le tour des pièces avec l’instrument de mesure afin de vous informer des endroits les plus atteints de votre environnement. Il faut par la suite agencer votre espace en fonction des zones les moins touchées par ces ondes. Il arrive parfois que toutes les pièces de la maison soient fortement polluées. Dans ce cas, le géobiologue vous conseille des protections efficaces et personnalisées à votre situation.

Basses fréquences : le détecteur de champs électromagnétiques

Basses fréquences : Gigahertz Solutions ME3840B

Les champs électromagnétiques basses fréquences sont des champs qui proviennent, par exemple, des lignes à haute tension, des transformateurs électriques de quartier, des prises de courant, des interrupteurs, des lampes de chevet, des radios-réveils, des lignes de chemin de fer, des téléviseurs, des cafetières, des chargeurs de téléphone, des sèche-cheveux, des rasoirs, des aspirateurs, des écrans d’ordinateur, etc.

On localise ces champs grâce à des appareils homologués et calibrés comme ceux des ondes hautes fréquences. Leurs prix vont de 15 euros à 600 euros en moyenne. Grâce à ces instruments, le géobiologue est capable, entre autres, de localiser un champ électrique émis par une lampe de chevet à côté de votre lit. Utile pour mieux dormir ! Ces appareils permettent aussi de détecter le champ magnétique comme celui produit par un ordinateur en fonctionnement.

Rappelons ici que tout objet branché sur une prise de courant émet un champ électrique même s’il ne fonctionne pas.

Le testeur de tension induite : le multimètre

Mesureur professionnel de tension Induite avec électrode de main en laiton

En géobiologie, la mesure de la tension induite vient compléter la détection des champs électromagnétiques basses fréquences de votre environnement. Elle permet de connaître la tension qui circule dans votre corps lorsque vous êtes à proximité de branchements électriques.

Pour connaître votre mesure de tension induite, le géobiologue relie l’appareil à la prise de terre d’un côté et à votre main de l’autre grâce à une sonde en laiton. La mesure est instantanée et elle est parfois surprenante. Une simple rallonge électrique branchée peut rayonner sur tout votre sol. Elle peut vous fournir une belle tension induite dans l’organisme lorsque vous êtes en train de vous reposer sur le canapé. À tester absolument.

Le mesureur de boucle de terre

Mesureur de boucle de terre Tohm-e

La valeur de la résistance de la prise de terre ne devrait jamais être méconnue. En géobiologie, elle doit être assez basse pour bien évacuer les champs électriques de votre maison. Ils se propagent dans les structures métalliques de votre habitat et via vos objets électriques branchés. La prise de terre vous protège aussi de l’électrocution. Le mesureur de boucle de terre permet de bien contrôler vos prises de courant.

Les plus performants indiquent si la prise de terre est bien présente, sa valeur et même si les fils de vos prises électriques sont connectés dans le bon sens. Pour ceux qui pratiquent le « Earthing » (la reconnexion à la terre) en branchant des appareils sur la terre des prises de courant, il est primordial de faire analyser votre installation ! Un réel danger d’électrocution existe sans cette vérification.

Le mesureur « d’électricité sale »

MESUREUR CPL LINKY

Cette pollution électrique dite « sale » est créée par le nombre croissant d’objets électriques à l’intérieur et à l’extérieur de votre environnement. C’est une tension de hautes fréquences indésirables qui circule dans votre réseau électrique. Ce phénomène n’a cessé d’augmenter au cours de la dernière décennie à cause de tous les appareils électriques présents dans notre quotidien, à la maison ou au bureau. Cela est particulièrement vrai avec les objets décrits ci-dessous et notamment lorsque des panneaux photovoltaïques (onduleurs) ou des pompes à chaleur sont utilisés.

Quelques exemples d’appareils qui génèrent de l’électricité « sale »  :

  • Les compteurs communicants CPL (type Linky)
  • Les ascenseurs
  • Les alimentations à découpage ou les transformateurs électroniques type chargeurs (téléphone, PC, TV, box,…)
  • Les écrans d’ordinateurs et certains téléviseurs connectés
  • Les appareils électroménagers : aspirateurs, plaques à induction, fours
  • Les adaptateurs « CPL » (Courant Porteur en Ligne) utilisés pour établir un réseau internet au travers du réseau électrique, etc.

Pour mesurer cette pollution, nous utilisons un mesureur pour perturbations électromagnétiques réseau large bande comme, par exemple, le « Broadband EMI Meter Greenwave ». Il suffit de le brancher dans une prise de courant et la valeur en millivolts s’affiche instantanément. 

La mesure idéale est celle qui ne dépasse pas 25 millivolts. Au-dessus de 50 mV, il est nécessaire de réduire les nuisances. Pour cela, des filtres existent et peuvent être placés à différents endroits selon la provenance des perturbations.

Lire : Les vertus de la pierre de shungite

Les outils de la radiesthésie en géobiologie

L’antenne de Lecher

Antenne de Lecher géobiologie

En géobiologie, du côté des énergies, l’antenne de Lecher est la star des outils. Les géobiologues l’utilisent de plus en plus en remplacement des baguettes de sourcier. Le pendule peut venir compléter son utilisation. Elle fonctionne grâce à des longueurs d’onde. Comme une vieille radio FM, le géobiologue règle le curseur central sur la longueur d’onde désirée afin de capter la bonne émission. Chaque réglage correspond à une exploration bien précise.

Ainsi, la recherche d’une veine d’eau souterraine se règle sur 7.8, le réseau Hartmann : 12.2, le rayonnement tellurique : 8, le vortex : 17.4, le réseau solaire : 7.6, etc. L’antenne de Lecher permet de trouver des centaines de nuisances et de perturbations cachées dans votre maison ou dans n’importe quel autre lieu (eau, « mémoire des murs », réseaux cosmo-telluriques, entités, faille, etc.). Il faut tenir les deux branches métalliques dans chaque main. Lorsque l’antenne de Lecher « entre en résonance » avec l’élément recherché, elle plonge en direction du sol. Précise et rapide, elle est indispensable.

Le pendule

pendule radiesthésie géobiologie

Tout le monde connait le pendule. Cette petite masse suspendue à un fil oscille en fonction des réponses à nous donner. Généralement, les questions que nous lui posons sont des questions fermées. Si la réponse est « oui », le pendule va tourner dans le sens des aiguilles d’une montre. Si c’est « non », il tournera dans le sens contraire. Mais il peut aussi se balancer pour nous indiquer une direction à suivre.

Comme les géobiologues utilisent de plus en plus l’antenne de Lecher, le pendule sert d’outil complémentaire. Il est utile pour mesurer le taux vibratoire d’une pièce ou encore pour détecter la « respiration » d’une cheminée cosmo-tellurique. Il est principalement employé pour « mesurer ». Les sourciers l’utilisent, en particulier, pour déterminer la distance ou le débit d’une source. En géobiologie moderne, nous n’avons pas besoin de ces paramètres et donc nous l’utilisons très peu.

PDF géobiologie cours formation

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT VOTRE EBOOK SUR LA GÉOBIOLOGIE !

Traitement en cours…
Merci ! Vous allez recevoir votre E-book.

Des outils perfectionnés pour une expertise géobiologique performante

En plus des outils détaillés ci-dessus, nous pouvons ajouter tous les autres petits objets nécessaires à une expertise géobiologique complète : le télémètre laser, la boussole, le kutch d’architecte, les feuilles de papier format raisin, etc.

Sans oublier le Palo Santo (en photo) ou encore la sauge blanche pour réaliser des fumigations. Ils purifient les lieux et sont très appréciés pour effacer une « mémoire des murs » ou faire partir une présence.

Palo santo fumigation géobiologue

Effectivement, lorsque le géobiologue arrive chez vous, il transporte beaucoup de matériels ! Une expertise géobiologique dure une journée en moyenne. C’est le temps nécessaire afin de pouvoir utiliser tous ces outils et réaliser de bonnes détections. Désormais, vous ne serez plus surpris de voir le géobiologue débarquer chez vous avec tous ces instruments. Vous saurez à quoi ils correspondent. Et parfois, nous découvrons des choses vraiment étonnantes et inattendues !

Sommaire
Les outils du géobiologue
Nom de l'article
Les outils du géobiologue
Description
Quels sont les outils utilisés en géobiologie ? Des appareils homologués en passant par les outils de la radiesthésie, découvrez ces objets.
Auteur
Site
La géobiologie d'Anthony
Logo