La géobiologie d'Anthony

Les réseaux cosmo-telluriques en géobiologie

Les réseaux cosmo-telluriques en géobiologie

En géobiologie, vous entendrez souvent parler de réseaux cosmiques, de réseaux telluriques ou tout simplement de réseaux cosmo-telluriques. Quelle est la définition de ces termes employés par les géobiologues ? Que signifie réseau Hartmann ou réseau Solaire ? Et surtout, y-a-t-il des réseaux défavorables à la santé ?

Qu’est-ce qu’un réseau cosmo-tellurique ?

Les réseaux cosmo-telluriques en géobiologie

La Terre est entourée de plusieurs filets électromagnétiques invisibles appelés réseaux cosmo-telluriques ou réseaux « géobiologiques ». Tels un filet de pêche, ils rayonnent et quadrillent la Terre jusqu’en haute altitude. Aucun endroit n’est épargné, et donc, votre habitat non plus. Leurs origines restent un mystère mais une théorie se démarque. L’explication la plus probable est qu’ils proviendraient d’une synergie entre les ondes d’origine cosmique et les mouvements du noyau terrestre.

À l’intérieur du noyau externe liquide de la Terre, il existe des mouvements majoritairement composés de fer fondu (conducteur électrique). Ces déplacements sont à l’origine de courants électriques. Dans la suite du processus, ces courants électriques génèrent le champ magnétique terrestre. Ces phénomènes électriques et magnétiques expliqueraient pourquoi nous retrouvons des réseaux cosmo-telluriques de nature électrique et d’autres de nature magnétique.

Lors d’un diagnostic de votre maison et/ou entreprise, un géobiologue sérieux et efficace, recherche toujours les réseaux cosmo-telluriques ci-dessous.

Géobiologie : le réseau Hartmann

RESEAU COSMOTELLURIQUE HARTMANN GEOBIOLOGIE

C’est le docteur Ernst Hartmann qui a découvert ce réseau géobiologique. Aidé par son frère, ingénieur électronicien, ils sont connus pour être les pionniers de la géobiologie moderne. C’est en reprenant les travaux du docteur Peyré qu’Ernst finalise le tracé du réseau Hartmann. On l’appelle aussi « réseau H » ou encore « petit réseau global ».

Il est en partie de nature électrique, c’est-à-dire qu’il réagit aux champs électriques environnants. Aussi, l’épaisseur de ses cloisons se modifie avant les tremblements de terre et ces modifications sont perçues par certains animaux 24 heures à l’avance, ce qui leur permet de fuir.

Le docteur Hartmann affirme qu’il suffit d’adapter la place du lit, lieu où l’on passe un tiers de sa vie, pour que des améliorations de notre état de santé apparaissent assez rapidement. Ce réseau n’est pas nocif par nature. Il peut cependant provoquer quelques crampes ou quelques palpitations si on stationne sur ses cloisons ou ses croisements (aussi appelés noeuds Hartmann). Dans ce cas, il suffit de se déplacer pour que les symptômes disparaissent. Le réseau Hartmann est néfaste uniquement dans certaines conditions. Il ne faut pas qu’il soit traversé par une autre perturbation comme une faille, une veine d’eau souterraine, un autre réseau cosmo-tellurique, etc. Il se détecte notamment avec un outil de la radiesthésie : l’antenne de Lecher (prononcer « Léchère »).

Le réseau cosmo-tellurique Curry

RESEAU COSMOTELLURIQUE CURRY GEOBIOLOGIE

Selon les cas relevés lors d’expertises géobiologiques, il provoquerait entre autres : des crampes, des douleurs diverses, la fibromyalgie… C’est le réseau Curry ! Découvert dans les années 50 du siècle dernier, par le docteur Manfred Curry, ce réseau géobiologique est orienté en diagonale par rapport au nord magnétique. Son deuxième nom est d’ailleurs le « réseau Diagonal ».

Il couvre toute la surface de la Terre comme le réseau Hartmann. Parfois difforme, il a la particularité de se coller aux masses métalliques assez lourdes (chaudière et poids de musculation en fonte, rampe d’escalier et table en fer forgé, chauffe-eau, lave-linge, four, etc.). Son intensité varie en fonction de l’horaire et de la météo.

Le réseau Curry est plus nocif que le réseau Hartmann. Il s’oppose à la libre circulation du fer contenu dans notre sang lorsqu’un de ces murs traverse une partie de notre corps. Quand les croisements du réseau Curry se superposent aux croisements du réseau Hartmann, on appelle cela un « point étoile ». C’est assez rare mais placée sous un lit, cette situation pourrait conduire à des problèmes cardiaques par exemple. Le réseau Curry se détecte avec une antenne de Lecher comme tous les autres réseaux. Une fois repéré, vous pouvez placer vos meubles (lit, siège de bureau, canapé…) en zone neutre.

Lire : « 10 secrets sur la géobiologie »

Le Grand Réseau Diagonal
RESEAU COSMOTELLURIQUE GRAND RESEAU DAIGONAL GEOBIOLOGIE 4

Le Grand Réseau Diagonal est un réseau cosmo-tellurique possédant un vaste ensemble de cordes invisibles. Nous utilisons le mot « corde » car les murs de ce réseau sont beaucoup moins épais que le réseau Hartmann ou Curry. Ils font seulement 3cm d’épaisseur. Ces cordes sont dites principales lorsqu’elles définissent le contour du réseau. À l’intérieur, nous en retrouvons des plus fines mais celles-ci n’ont pas d’impact négatif sur l’Homme. Tout comme le réseau Hartmann, ce réseau géobiologique réagit aux champs électriques environnants. Par exemple, s’il passe dans votre chambre, vous pouvez le déplacer de quelques centimètres sans le savoir en branchant simplement une lampe de chevet. Le Grand Réseau Diagonal peut alors se retrouver sur votre lit. C’est pourquoi une bonne expertise géobiologique doit se faire dans les conditions de vie habituelles.

Le Grand Réseau Diagonal est extrêmement nocif. Il arrive numéro 2 dans l’ordre des dangerosités, juste derrière la faille souterraine qui est la plus agressive. C’est sur le croisement de ses cordes principales que la puissance est maximale. Le Grand Réseau Diagonal est responsable de désordres dans nos biochamps, c’est-à-dire notre corps énergétique. Il provoquerait des AVC, des morts subites du nourrisson, des angiomes, de l’arthrite aiguë, des excroissances, etc. Le meilleur moyen de s’en prémunir est l’évitement ou le déplacement du réseau.

Le réseau Solaire en géobiologie
RESEAU COSMIQUE SOLAIRE SACRE GEOBIOLOGIE

Le réseau Solaire s’appelle aussi le « Grand Réseau Global » ou le « réseau Sacré ». On l’appelle ainsi car les bâtisseurs des 12ème et 13ème siècles ont construit, entre autres, les cathédrales gothiques et les églises romanes sur ce réseau. Il est bénéfique ! Le réseau Solaire tire toute son énergie du soleil. C’est le seul réseau à être cosmique et non tellurique. Tout comme le Grand Réseau Diagonal, il est formé de cordes principales qui constituent son contour et de cordes secondaires plus fines à l’intérieur.

Les arbres les plus majestueux poussent sur les croisements du réseau Solaire. Ils renforceraient la vitalité et les défenses immunitaires de ceux qui dorment dessus. Dans votre habitat ou votre entreprise, le meilleur emplacement est donc celui où un croisement du réseau Solaire se trouve. Si vous êtes chanceux, l’espace entourant le passage du réseau peut se révéler être une « zone de renforcement immunitaire ». Il faut évidemment y placer son lit ou son bureau ! Votre vitalité vous remerciera. Bien sûr, il ne faut pas que cette zone et les cordes principales du réseau Solaire se superposent avec un point perturbateur comme une veine d’eau souterraine, une faille ou un autre réseau géobiologique, cela annulerait leurs effets bénéfiques.

PDF géobiologie cours formation

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT VOTRE EBOOK SUR LA GÉOBIOLOGIE !

Traitement en cours…
Merci ! Vous allez recevoir votre E-book.
Faites appel à un géobiologue pour la détection des réseaux géobiologiques
Antenne de Lecher

Lors d’un diagnostic géobiologique de votre habitat et/ou votre entreprise, ces réseaux cosmo-telluriques sont repérés par le géobiologue. Leurs emplacements précis sont ensuite répertoriés sur un plan. Vous savez exactement quelles sont les zones de votre lieu à privilégier. Nous devrions construire nos maisons en fonction de ce qui se trouve sous nos pieds. Hélas, ce n’est plus le cas depuis longtemps.

Nos cellules réagissent à tout déséquilibre électromagnétique et vibratoire. Si vous dormez durant plusieurs années dans une chambre où des rayonnements cosmo-telluriques nocifs traversent votre organisme, vous risquez de ne pas vous sentir bien. Par contre, il serait intéressant de savoir si le réseau Solaire rayonne à côté de vous afin d’en profiter ! Ce serait dommage de passer à côté.

Sommaire
Les réseaux cosmo-telluriques en géobiologie
Nom de l'article
Les réseaux cosmo-telluriques en géobiologie
Description
Géobiologie : définition de réseau cosmo-tellurique. Y en a-t-il sur votre lit ? Perturbent-ils le sommeil ? Votre maison est-elle saine ?
Auteur
Site
La géobiologie d'Anthony
Logo