La géobiologie d'Anthony

Géobiologie et cancer

GEOBIOLOGIE CANCER ARTICLE WEB

C’est la principale préoccupation des personnes qui recherchent un géobiologue : le cancer. Peut-on éviter le cancer ou l’apparition de tumeurs avec la géobiologie ? Peut-on guérir avec cette pratique ? La question suivante devrait alors venir à notre esprit : « Mon lit est-il bien placé ? ». En effet, en géobiologie, l’exposition non contrôlée et permanente à certains rayonnements telluriques sont néfastes.

Géobiologie et la radioactivité

En géobiologie scientifique, on s’intéresse à la radioactivité. La radioactivité est un facteur qui peut déclencher un cancer. Tout dépend de la dose reçue, de la durée d’exposition et de la capacité de notre organisme à maintenir son homéostasie (équilibre). Nous savons que les rayonnements issus de la radioactivité engendrent des lésions à notre ADN. Parmi ces rayonnements, on retrouve le rayon gamma. Il est ionisant, c’est-à-dire qu’il agit sur notre corps en éjectant des électrons de nos cellules et en créant des radicaux libres (comme les rayons X lorsque nous passons des radiographies médicales). Résultat : si l’exposition aux rayons gamma persiste, les radicaux libres produits peuvent contribuer à l’apparition d’un cancer.

Mais alors où trouve-t-on ce fameux rayon gamma ? Nous le retrouvons, entre autres, sous nos pieds. Il provient de la chaine de désintégration naturelle de l’uranium 238 qui se trouve dans les profondeurs de la Terre. Le rayon gamma se dirige verticalement. Il utilise les failles souterraines ou les discontinuités du sous-sol pour se frayer un chemin. Composé de photons de haute énergie, ce rayon est si puissant qu’il passe à travers tous les matériaux. Il est imperceptible. Pour le stopper, plusieurs centimètres de plomb sont nécessaires.

La géobiologie permet-elle d’éviter un cancer ?

Comme nous l’avons vu ci-dessus, le rayon gamma s’échappe des failles souterraines. Pour information, d’après l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, l’irradiation que nous recevons du sol en France métropolitaine représente 14 % de notre exposition moyenne. Lors d’une expertise géobiologique, nous recherchons donc les failles souterraines. On les trouve grâce à l’antenne de Lecher. Le but en géobiologie est que notre corps ne reste pas en permanence sur des discontinuités du sous-sol. Le géobiologue va alors être très attentif dans les chambres et les bureaux. Il ne faut pas qu’il y ait de rayon gamma, en permanence, localisé sur notre organisme. Mais d’après la science, les effets de ce rayon provenant du sol sur notre corps sont sans grand danger (1) puisque la dose reçue est infime. Les scientifiques restent tout de même prudents car en Angleterre, des cancers infantiles en relation avec les rayonnements telluriques ont été rapportés (2). Voyons maintenant en pratique.

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT VOTRE EBOOK SUR LA GÉOBIOLOGIE !

Ebook PDF gratuit géobiologie

Traitement en cours…
Merci ! Vous allez recevoir votre E-book.

La géobiologie et le cancer, en pratique

Sur le terrain, le lien de cause à effet est évident même si les doses de radiations reçues par notre corps sont très faibles. Rappelons que dans ce cas précis, ce n’est pas l’intensité du poison qui tue mais la durée d’exposition. Le rayon gamma est très pénétrant. Il est capable de fissurer des murs. Amusez-vous à les reboucher, la fissure reviendra tôt ou tard. Plusieurs géobiologues sérieux ont pu constater son effet. Le cas le plus retrouvé est le suivant : sur un lit à deux places, une personne dormant à gauche va très bien tandis que la personne dormant à droite finit par développer un cancer (ou inversement). Pourquoi ? Parce qu’après analyse géobiologique, on s’aperçoit que la personne à droite dort sur un croisement de failles souterraines. Elle est donc exposée au rayonnement gamma. Tandis que la personne à gauche dort en « zone neutre », c’est-à-dire, sans problème géobiologiquement parlant. Les cas se répètent et sont toujours les mêmes. Il faut évidemment analyser la chambre pour connaître les emplacements exacts des failles souterraines. En plus, leur intensité augmente si des réseaux géobiologiques les croisent. L’expérience n’est-elle pas la preuve ? En l’absence de certitudes scientifiques, le principe de précaution s’applique et consiste à faire comme si les effets existaient.

La géobiologie : moyen de prévention du cancer

Faire appel à un géobiologue comme Anthony, c’est l’assurance de faire analyser scrupuleusement vos chambres ou vos bureaux pour connaître les emplacements exacts des failles souterraines d’où sort le rayonnement gamma. Le géobiologue vous précisera où positionner votre mobilier pour être en sécurité. Les témoignages des géobiologues et les résultats de leurs expertises démontrent que le cancer survient la plupart du temps à la verticale des failles souterraines. Attention, la géobiologie ne soigne pas le cancer. Cependant, avec ces remontées d’informations « terrain », nous pourrions dire que la géobiologie contribue à éviter l’apparition d’un cancer et aussi les récidives !

(1) Santé Canada déclare que « rien n’indique que les radiations qui existent normalement dans le milieu naturel augmentent les risques d’un cancer » dans son Code de Sécurité 29. (National Research Council. Health effects of exposure to levels of ionizing radiation. Washington: National Academy Press; BEIR V; 1990).

(2) Comité du National Research Council (États-Unis) sur les effets biologiques des rayonnements ionisants (BEIR V).

Sommaire
Géobiologie et cancer
Nom de l'article
Géobiologie et cancer
Description
C'est la principale préoccupation des personnes qui recherchent un géobiologue : le cancer. Peut-on l'éviter avec la géobiologie ?
Auteur
Site
La géobiologie d'Anthony
Logo

Laisser un commentaire