La géobiologie d'Anthony

10 secrets sur la géobiologie

Tantôt sacrée, tantôt scientifique, la géobiologie s’adapte à toutes les situations. De moins en moins méconnue, cette discipline étonne chaque jour ceux qui l’exercent et ceux qui la découvrent. Mais quels sont les secrets de la géobiologie ? En voici quelques-uns parmi des centaines.

Les outils du géobiologue

Que ce soit pour l’habitat, l’entreprise ou le terrain, le géobiologue utilise les mêmes outils de travail.
Pendule, antenne de Lecher ou appareils de détection homologués, quels sont les accessoires indispensables pour effectuer un diagnostic géobiologique de qualité ? Comment fonctionnent-ils ?
Voici la panoplie du géobiologue moderne.

L’électrosensibilité en géobiologie

L’électrosensibilité en géobiologie est un vaste sujet. D’année en année, il y a de plus en plus de personnes qui disent être « électrosensibles ». En fait, nous le sommes tous. Quand les « électrosensibles » essaient de se soigner ou d’avoir des conseils, bien souvent, on leur dit que c’est une maladie imaginaire. C’est dans leur tête.

La « mémoire des murs » en géobiologie

La géobiologie, c’est avant tout la détection et la réduction des nuisances électromagnétiques d’origine naturelle et artificielle. Ces perturbations agissent sur nos cellules. Mais il y a d’autres énergies dans un lieu. Elles sont plus subtiles. Elles peuvent être responsables d’un mal-être inexpliqué et elles peuvent provenir… des murs.

La géobiologie et votre maison

À quoi sert la géobiologie pour votre maison et quel bénéfice peut-elle apporter ? Pourquoi faire appel à un géobiologue alors que tout va bien ? La pollution électromagnétique est-elle une nuisance ?

Qu’est-ce qu’une expertise géobiologique dite scientifique ?

Une expertise géobiologique est l’analyse des perturbations électromagnétiques d’un lieu faite par un géobiologue professionnel. Le but est de ne plus stationner sur des zones défavorables à la vie. L’expertise prend en compte deux types de phénomènes : les agressions naturelles (réseaux, failles, cours d’eau souterrains, etc.) et les agressions artificielles (pollution électromagnétique).